Pèlerinage en Terre Sainte, jours 10 et 11 : rencontre avec les « pierres vivantes » de Terre Sainte et départ

Récit : Cécile, Père Bruno et Marie
Photos : Groupe Elie  

Cécile :

« Nous commençons la journée en visitant un lieu tout proche, sur le mont des Oliviers : le carmel du Pater Noster. Le lieu fait partie des territoires français (merci Princesse d’Auvergne !) et comporte un couvent, un jardin d’oliviers et LA grotte. LA grotte où Jésus retrouvait ses disciples et les enseignait. Notamment le Notre Père. Et pour honorer cet enseignement, les murs du carmel sont recouverts du Notre Père traduit dans plus de 100 langues. Impressionnant.

Un conseil : passez à leur boutique, elle recèle de bien beaux trésors et en plus soutient une communauté locale.

Une fois cette dernière visite effectuée, nous devons nous organiser pour retrouver la communauté des Sœurs de la Croix de Chavanod. A l’autre bout de Jérusalem. Et l’on doit prendre tout notre attirail de cuisine. On s’imagine transporter la marmite pour 25 personnes à pied ou en bus… Ou pire, la bonbonne de gaz ! Vu le contexte géopolitique, ce n’est pas très prudent. Mais la Providence aura été plus pragmatique : voilà qu’un taxi 8 places passe ! Nous le chargeons de tout notre matériel et de TOUTES nos valises (ô soulagement, ça rentre). Stan’ et Sœur Monica montent dans le taxi et le reste du groupe remonte à pied en direction de Jérusalem pour retrouver une partie du groupe (qui ont courageusement affronté l’hôpital la veille) et prendre le bus direction Shuafat, quartier musulman de la Jérusalem moderne.

La communauté de Sœur Monica est adorable. Nous sommes vraiment bien accueillis. C’est avec un sentiment de “repos” que nous célébrons notre dernière messe en Terre Sainte. Nous la concluons par la bénédiction de tous nos achats religieux (croix, chapelet, cadeaux, etc.). »

Marie

« L’après-midi est consacré aux rencontres avec les “pierres vivantes” de Terre Sainte : les chrétiens d’aujourd’hui. Loubna, une jeune palestinienne chrétienne, nous raconte sa vie terriblement difficile, passée en grande partie à Bethléem, derrière le mur de séparation. C’est pour elle une véritable situation d’apartheid, très douloureuse. Malgré cela, un seul souhait de sa part : un pays, uni, qui réunisse les trois confessions dans la paix, les juifs, les musulmans, les chrétiens car, dit-elle, « j’ai besoin des juifs ! J’ai besoin des musulmans ! Nous avons besoin des richesses propres à chacun ». Nous sommes édifiés ! Puis nous rencontrons une protestante du quartier des Sœurs de la Croix de Chavanod qui nous fait part, quant à elle, des difficultés de cohabitation avec une partie de la population musulmane. Grâce à ces témoignages, nous pouvons mieux appréhender la situation complexe, et douloureuse bien souvent, de ce si beau pays.

J10-loubna

Loubna (jeune fille avec un haut vert), jeune palestinienne chrétienne, nous a beaucoup touchés.

Après une nuit paisible, c’est le grand départ… Nous retournons en France. Le voyage est plus difficile qu’à l’aller. Mais c’est le cœur changé à jamais que nous retrouvons Paris, sous une pluie diluvienne. Ah, nous regrettons déjà les 40 degrés à l’ombre ! »

Publicités
Cet article, publié dans Messes & Evénements, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s